Première sortie de l’Écrin à Verrières en Forez. Festival « Les monts de la balle »

Les 11 et 12 juin ce fut, donc, la première sortie de l’Écrin pour le festival « Les monts de la balle » à Verrières en Forez. Le festival, nous avait mis à disposition un lieu un peu en retrait du centre « festif ». Un lieu ou l’on dominait les monts du forez et la vallée de Montbrison, un écrin de verdure pour un écrin de théatre.

L’idée de l’Écrin est de pouvoir proposer aux spectateurs et aux organisateurs des festivals de rue, un endroit à l’air libre ou l’on peut se retrouver, prendre le temps de se poser et surtout découvrir des pièces de théâtre avec du texte et des acteurs, sans forcément une interaction avec le public.

Pour cette première sortie de l’ÉCRIN, nous avons proposé 4 spectacles.

« GROS CALIN » une pièce Romain Gary avec Yannick Barbe (comédien) et Catherine Exbrayat (Violoncelle). Les retours sont excellents.  Le comédien et la musicienne ont su se dépasser pour faire vivre au public les tribulations de Michel Cousin homme solitaire au milieu de 10 millions de personnes.

« Gustave FUNGINI » Clown de Théatre en 3 actes. De et avec Michel Seib. Création musicale et continuo : Grégoire Rey. C’était un challenge de présenter un tel spectacle en rue, car très centré vers une interprétation théâtrale du clown. Là, le contexte et la proposition scènographique ont permis au personnage de pouvoir se poser et d’aller jusqu’au bout de son absurdité. Les retours sont très bons et la bonne direction artistique se confirme.

« CONCERT DE POCHE » Théatre burlesque sur lit de musique de et avec Grégoire Rey et Michel Seib. Concert de Poche était déja passé à Verrières sous le chapiteau des « Zanzanno » en 2009. C’est avec plaisir qu’ils sont revenus sur les planches de l’Écrin. Succès total.

« L’ORCHESTRE DE L’OEUF » Orchestre familial et portatif pour musique à danser. Les gens ont dansés, ont pris des costumes dans le grand choix de vêtements de soirée proposé par l’ODO. Ils ont pu tester la piste de danse en parquet flottant, et participer au concours de danse pour gagner la cravate de Lino Ventura dans « Toucher pas au Grisbi ». La conque acoustique de l’Écrin a joué son rôle. Le son du bal était parfait pour taper du pied et se laissé aller.

 

Merci à Pascal « des monts de la balle », à  toute l’équipe du festival, à Marianne, à Monsieur Charles, à Céline, Oscar et Archibald.

« Les Monts de la Balle  » EN IMAGES :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s